Week-End Club à Le Valtin

Du Jeudi 30 mai au Dimanche 2 juin


Retour Accueil

image Commentaire de Jean, organisateur du Week-End Club

Il court, il court le furet et le temps...encore plus vite ...
Et voilà, c'est fait, nous sommes revenus de notre voyage club au Valtin.
Ce fut pour tous, j'en suis convaincu, un beau et très agréable voyage.
Souvenir:
Nous nous sommes donc tous retrouvés le jeudi pour une jolie petite balade autour du lac de Gérardmer.
Cette balade fut suivie d'un bon Edelzwicker 2016, servi bien frais comme verre de bienvenue.
Ensuite, nous avons pris la route du Valtin et avons envahi avec armes (nos bâtons de marche), et bagages, le parking et l’hôtel le Vétiné.
image Très bel hôtel en l’occurrence,bien choisi, cadre magnifique, chambres agréables et confortables.
Sébastien et son équipe se sont vraiment mis à notre service et aux petits soins afin de mieux nous satisfaire.
Les repas,«gustativement parlant », furent au top.
Petit déjeuner pantagruélique, il y avait vraiment de tout au buffet.
Les repas du soir, AHHH les repas du soir! Magnifiques et franchement très goûteux.
Sans parler des apéros tant appréciés offerts chaque jour. Je m'en pourlèche encore les babines.
Et les marches dans tout cela !!!
Car finalement nous sommes venus pour cela !!!
Les parcours de marche furent quelques fois un peu difficiles, mais ne manquaient pas d’intérêt.

Pour les "petits pas" dont la responsabilité fut donnée à Maria et André.
Voici leurs commentaires:
"Voici un petit résumé de notre séjour à Le Valtin qui fût à notre avis une réussite totale.
Toutes nos félicitations pour la magnifique organisation qui est la clé de ce succès.
Le 1er jour, nous avons bien sûr fait le tour du lac de Gérardmer avec l’ensemble des marcheurs.
Le lendemain nous avons pris la route en direction du lac de KRUTH-WILDENSTEIN magnifique étendue d’eau artificielle , versant Alsacien
Du massif des Vosges. Balade de +/-7 Km sans dénivelé (plus adapté à notre groupe).Nous avons emprunté la digue du barrage pour faire le tour complet et apprécier les différentes cascades du Bockloch..
Samedi Vincent et Yvette nous ont accompagnés au lac de Lispach dans la région Grand Est ,commune de la Bresse à 909 m d’altitude.
Promenade très agréable dans les sous-bois avec de nombreux passages sur des caillebotis vu le terrain tourbeux gorgé d’eau. Et à nouveau pique-nique très sympa en bordure du lac.
Dommage que le séjour s’achève déjà, car il reste encore de nombreux lacs à découvrir dans cette belle région.»

Pour ma part, pilotant les «moyens marcheurs».
Le vendredi nous avons attaqué de front la montée vers la tour du Faudé sur la rando «roche du chat noir et tour du Faudé» à Lapoutroie.
Après quoi nous avons visité la brasserie ainsi que le musée des eaux-de-vie, René de Miscault.
Samedi:
Longue balade «sportive» autour de Plainfaing et Fraize avec un dénivelé de quasi 700m, 3x monter et 3x descendre, mais bon nous sommes dans les Vosges tout de même!
Et nous l'avons tous fait jusqu'au bout, nous pouvons en être fiers.
Après visite de la confiserie des Hautes Vosges, retour à l’hôtel pour un super apéro, au soleil, sur la terrasse de l’hôtel.
Car même la météo fut de la partie afin de nous rendre ce séjour inoubliable.

Amitiés.

Jean
Le Valtin, par votre chef de cordée : Guy

Récit de notre ascension où les dieux accompagnaient les « Marcheurs du Hain » pour leur séjour dans les Vosges plus précisement à Le Valtin.
Le vendredi, pour "les marcheurs qui se disent bons", les choses sérieuses commencent par le circuit des quatre lacs (Vert, Forlet, Noir et Blanc) long de 16 km. et d’un dénivelé approximatif de 640 m.
Chemin faisant, nous avons traversé de nombreux bois sur des sentiers forts escarpés par endroits et enjambé de nombreux éboulis.
Le retour s’est effectué par le Col du Calvaire et la traversée d’un bois mis en réserve biologique, composé de pins mungos rampants sur les crêtes ainsi que les chaumes du Gazon du Faing. Tandis que les versants des lacs sont entourés d’épicéas.

image Pour le samedi comme la météo était au beau fixe le sentier des Roches est prévu au départ du Col de la Schlucht.
C’est un sentier remarquable créé en 1910 par le Club Vosgien. Il est assez physique, on y rencontre beaucoup de roches à surmonter, mais heureusement il y a des mains courantes. Et puis la montée au Mont Hohneck où nous avons une terrible vue circulaire de 360°. Le retour s’effectuant entre prairies et bois de feuillus (principalement chênes, hêtres) .
Le dernier jour, dimanche, nous retournons au lac où nous effectuons un dernier effort pour le circuit de Merelle. Nous remontons un ruisseau ainsi qu’une cascade dans un endroit très sauvage. Sur le retour nous empruntons même un sentier qui fait partie du trail des Vosges.
C’était un séjour dur par endroits mais heureusement, il n’y a pas eu de casse. De toute façon, chaque rando se terminait dans la bonne humeur habituelle et mi-temps bien méritée.

Rédacteur du jour : Guy

Mon ascension dans les Vosges. par Jeaninne du groupe "Moyens marcheurs"

Ascension, synonyme de voyage club pour les Marcheurs du Hain,
Ce jeudi-là nous embarquons Hubert et moi rejoints par notre passagère Nicole en direction des Vosges, un paradis pour les randonneurs.
Le temps s'est mis au beau pour nous accompagner et c'est sans encombre que nous arrivons à peine midi passé sur les rives du lac de Gérardmer où nous retrouvons nos amis MdH.
En guise de mise en jambes, Jean, notre nouveau guide, nous emmène pour un tour du lac, que l'on croit facile, avec de belles vues, mais dont les pièges et les grosses racines requièrent toute notre attention.
Le tour terminé notre guide, histoire sans doute de s'attirer nos faveurs, nous fait déguster un petit vin du pays dont il a le secret, comme nous n'allons pas tarder à nous en rendre compte.
Nous découvrons alors notre lieu d'hébergement, un joli et confortable chalet dans un site typiquement vosgien, Le Valtin, au pied du col de la Schlucht .
Un apéritif nous est offert par le couple Sébastien et Alexandra Baradel, jeunes et chaleureux managers de l'Hôtel Le Vétiné.
Repas pris et topos faits pour les balades du lendemain par les guides respectifs, nous allons nous reposer. Il faut être en forme. La journée risque de ne pas être de tout repos.

Vendredi
Nous nous dirigeons vers Lapoutroie avec Jean qui étrenne ses nouvelles fonctions dans une boucle sans problème si ce ne sont quelques allers-retours pour bien voir le paysage dans les deux sens et quelques belles montées, les Vosges obligent, notamment jusqu'à la Tour du Faudé, une tour de guet construite, en 1889, par le club vosgien de Lapoutroie au sommet du massif du Faudé (775 m). Elle a subi les colères de l'histoire puisqu'elle fut détruite lors de la 1ère guerre mondiale, reconstruite et détruite à nouveau lors de la 2ème guerre mondiale. Ce n'est qu'en 1990 que des bénévoles créent une association « Les Amis de la Tour du Faudé » et décident de la reconstruire une nouvelle fois. 92 marches à gravir et voilà que s'offre à nous un paysage sublime à 360° sur la plaine d'Alsace et tout le massif vosgien.
Certains terminent cette journée par la visite d'une brasserie et celle d'une distillerie et nous nous retrouvons tous pour un apéro généreusement offert par notre club.

Samedi
Nous partons chacun avec notre guide selon la difficulté choisie, quelques-uns changent de groupe, souhaitant une journée plus douce que la veille. C'était compter sans notre guide Jean qui ne nous laisse pas oublier que nous sommes dans les Vosges et nous fait carrément grimper « une montagne » à travers un bois « sauvage », rude montée parsemée d'obstacles, arbres couchés, racines, cailloux,... tout sauf une promenade de santé. On en voit qui tentent de s'accrocher avec les mains, mais à quoi ? Racines, bois mort, cailloux, roches instables... Certains puisent dans leurs ressources profondes... Pas le choix, il faut continuer. Ah Jean, on s'en souviendra !
Et après cela, notre guide, jamais rassasié, emmène sa petite troupe vers une réconfortante visite d'une confiserie artisanale.
Peut-être pense-t-il qu'une petite douceur va nous faire oublier un parcours aussi ardu qu'inattendu.
À l'arrivée une boisson rafraîchissante est la bienvenue.

Comme de coutume, le repas du soir est précédé du traditionnel apéro du club.
Et déjà c'est la dernière soirée qui se termine pour beaucoup au bar de l'hôtel.
Quelle chance on a eu ! Je n'ose imaginer ce qu'on aurait fait sous la pluie avec les parcours concoctés ou « améliorés » par notre guide.

Résumé du WE : la météo, les paysages, l'hébergement, les guides, les MdH, tout s'est mis au diapason pour faire, une fois de plus, de ce week-end club une grande réussite laissant derrière elle de beaux souvenirs, de belles rencontres, de bons moments passés ensemble.
À la prochaine?
Sans rancune Jean et de tout cœur, merci !

Jeaninne